Bienvenue sur le site des questions réponses du jardin et des espaces verts. Connexion or Inscription

1 Réponses

HUSQVARNA FRANCE / Tom Massey : Comment réussir le «ré-ensauvagement» de son jardin avec le Rewilding Mode des robots tondeuses ?

Posée par: 58 vues , , , ,
Motoculture

1 Réponses

  1. +1 Votes Thumb up 0 Votes Thumb down 0 Votes

    Pour égayer sa parcelle de jardin dédiée à la biodiversité, Tom Massey, paysagiste primé, partage quelques conseils de plants pour bénéficier d’une floraison à l’année.

    Sélectionner les meilleures plantes pour le ré-ensauvagement

    L’ajout d’une gamme plus diversifiée d’espèces végétales dans votre jardin peut contribuer à créer un havre de biodiversité. Les pollinisateurs et autres insectes tirent profit de la présence d’un large éventail de plantes indigènes et non indigènes. Les plantes non indigènes doivent également être prises en compte, car elles peuvent être plus résistantes aux effets du changement climatique (par exemple, la sécheresse) et prolonger la période de floraison d’un plan de plantation exclusivement indigène. Il faut viser au moins cinq espèces différentes de plantes à fleurs.

    Ajouter des plants de fleurs sauvages pour accélérer les choses

    Pour augmenter rapidement la biodiversité, il convient d’ajouter des plantes en bouchons de fleurs sauvages à la zone de ré-ensauvagement. Les plantes en motte sont des plantes de petite taille qui peuvent être achetées à bas prix et ajoutées à la zone. Il est plus simple de les faire pousser qu’avec des graines et les résultats sont plus rapides. Pour installer les mottes, il faut d’abord tondre la pelouse et enlever les brins d’herbe. On peut ensuite planter les mottes de manière aléatoire pour obtenir un effet naturel. Il faut compter 5 à 10 plantes par mètre carré.

    Ajouter des bulbes au printemps et en automne

    Les bulbes sont généralement plantés en automne (pour une floraison au printemps) et au printemps (pour une floraison en été et en automne). Ils constituent un moyen peu coûteux d’améliorer la diversité. Il existe des bulbes à floraison printanière très précoce, comme les perce-neige (Galanthus), qui apparaissent lorsque le paysage semble dénudé. Essayez de planter des bulbes qui fleurissent l’un après l’autre, les nouvelles fleurs apparaissant au fur et à mesure que les anciennes se fanent. Rechercher des bulbes adaptés aux conditions de son jardin est un bon point de départ.

    Pour s’inspirer, voici quelques espèces saisonnières adaptées à la plupart des climats européens :

    Hiver / début du printemps :
    – Perce-neige (espèces de Galanthus telles que Galanthus Nivalis et Galanthus Elwesii) ;
    – Héllebore d’hiver (Eranthis hyemalis) ;
    – Iris d’Alger (Iris Unguiculari)s ;
    – Narcisse « February Gold ».

    Printemps / début de l’été :
    – Allium « Purple Sensation » ;
    – Jacynthe des indiens (Camassia quamash) ;
    – Ail de Bulgarie (Nectaroscordum siculum) ;
    – Narcisse des poètes.

    Été / automne :
    – Ail Bleu (Allium cerulean) ;
    – Ail à tête ronde (Allium sphaerocephalon) ;
    – Cyclamen hederifolium crocus à fleurs d’automne tels que Crocus Banaticus et Crocus Pulchellus.

    Profiter des plantes parasites

    – Le Petit rhinante (Rhinanthus Minor) est semi-parasitaire sur les espèces de graminées, ses racines s’attachant à celles-ci pour en tirer des nutriments. La plupart des espèces de graminées sont très vigoureuses et dominantes et supplantes souvent les fleurs sauvages. Le Petit rhinante peut ainsi contribuer à affaiblir leur dominance et permettre à d’autres espèces de s’établir.
    – Cette plante peut aider à ouvrir une zone d’herbes hautes pour que d’autres plantes puissent s’y établir, tout en étant attrayante et contribuant à la biodiversité. Les graines doivent être semées en automne et germeront au printemps suivant. Il faut environ 0,5 gramme par mètre carré pour une implantation réussie.

    S’amuser avec la longueur de l’herbe

    – Pour augmenter l’efficacité d’une zone de ré-ensauvagement, il est recommandé de laisser par exemple des « îlots » d’herbe autour des arbres ou en créant des sentiers à travers l’herbe longue vers des zones plus ouvertes. Le jardin devient un lieu d’expression créative que l’on peut redimensionner et remodeler pour accueillir des éléments plus complexes comme un labyrinthe, des zones d’abris ou des petits étangs.
    – Ceux-ci peuvent par ailleurs encourager des prédateurs tels que les crapauds à investir l’espace qui tiennent ainsi à distance de potentiels visiteurs indésirables tels que les pucerons, les limaces ou les escargots en les mangeant.

    Bon à savoir :

    Tom Massey est un paysagiste et un concepteur de jardins basé à Londres, où il conçoit des jardins primés pour des particuliers et des entreprises, ainsi que pour des festivals et des expositions au Royaume-Uni et à l’étranger. Tom s’efforce de travailler en harmonie avec la nature pour créer des jardins beaux, durables et pour préserver la faune locale et la biodiversité.

    À propos de Husqvarna :

    ● Husqvarna, marque du Groupe Husqvarna, est un leader du marché des produits et services innovants et de haute qualité pour l’entretien des parcs, espaces verts, forêts et jardins. Depuis 1689, l’entreprise d’origine suédoise place la recherche et le développement au cœur de ses réflexions, et a joué ainsi un rôle pionnier dans l’univers des tronçonneuses et des tondeuses à gazon robotisées.
    ● Aujourd’hui, l’offre produits se compose de : tondeuses robotisées dernière génération, de riders, de tronçonneuses ou encore de coupe-bordures pour un usage grand public et professionnel.
    ● La durabilité, l’innovation ainsi que les nouvelles technologies sont, pour Husqvarna, des éléments fondamentaux pour construire l’avenir. Les produits Husqvarna sont vendus dans plus de 100 pays.
    ● Le Groupe Husqvarna, qui comprend également Gardena et Husqvarna Construction, emploie 14 400 personnes dans le monde et son chiffre d’affaires net s’est élevé à 54 milliards de couronnes suédoises en 2022 (soit 4,8 milliards d’euros)

    Notes :

    Husqvarna, leader mondial des robots tondeuses, lance la première fonctionnalité destinée à faire revivre la biodiversité dans les jardins privés. Rewilding Mode préserve automatiquement 10% de la pelouse, créant ainsi une zone non tondue où l’herbe plus haute permet d’accueillir abeilles, papillons et autres insectes pollinisateurs – une pratique déjà adoptée par les agriculteurs qui dédient depuis bien longtemps 5% de leurs parcelles à la promotion de la biodiversité.

    Selon le Bureau national britannique des statistiques, les jardins résidentiels couvrent une surface d’environ 520 000 hectares dans les zones urbaines du Royaume-Uni, ce qui représente 29,5 % de l’espace urbain total. En Suède, les pelouses occupent 22,5 % de la surface, selon une estimation de l’Université suédoise des sciences agricoles. En France, l’ensemble des jardins de particuliers représentent 1 million d’hectares (Source : UPJ, 2018).

    Source : Husqavarna

    SECTEUR VERT - Mai 07, 2023 | Répondre


Question Réponse